Déclaration officielle de l’assemblée 17 mars 2020

Déclaration officielle de l’assemblée populaire et citoyenne Toulon en commun.

Le  15 mars dernier, les élections municipales à Toulon ont mobilisé moins d’un tiers des électeurs inscrits, soit 31% d’entre eux,, notamment du fait du grave contexte de crise sanitaire que nous traversons. 

Nous tenons à remercier toutes celles et tous ceux qui, par leur vote pour « Toulon en Commun,», ont fait entendre leur volonté d’une alternative écologique et humaine pour notre ville. Nous remercions également toutes les personnes qui nous ont soutenu au sein de notre Comité de soutien ou sur les réseaux sociaux.

Si le résultat de notre liste citoyenne, écologiste, sociale et solidaire  Toulon en commun, n’est pas celui que nous espérions, nous sommes particulièrement fiers d’avoir su construire une unité inédite dans une ville d’une telle importance, autour de citoyens engagés. Fiers d’avoir rassemblé autour de valeurs partagées, des Toulonnaises et des Toulonnais dans leur diversité. Chaque rencontre à l’occasion de cette campagne, chaque mot de soutien reçu lors des porte-à-porte, des distributions de tracts, des réunions ou des différentes actions sont autant d’encouragements pour aller encore plus loin.

Après des semaines de réunions en assemblées populaires et citoyennes, de groupes de travail thématiques aux quatre coins de la ville, l’élaboration participative d’un programme ambitieux pour notre ville puis des initiatives qui ont mobilisé des dizaines et des dizaines de citoyens engagés dans notre démarche, nous avions bien senti une dynamique et une véritable envie de nombre de Toulonnais de rompre avec le système de gouvernance antérieur, mais pour le moment cette dynamique naissante n’a pas suffi. 

Avec 9,12 % des suffrages, « Toulon en commun » reste cependant la première force d’opposition républicaine face à la majorité municipale qui va se mettre en place. 

La liste menée par  H. Falco a  bénéficié de l’ancrage d’un système qui continuera à  profiter à quelques privilégiés au détriment du plus grand nombre, en particulier des plus fragiles. C’est à nouveau, pour Toulon, six années de démocratie en berne qui s’annoncent.

Mais « Toulon en commun »a prouvé, tout au long des six derniers mois, que le rassemblement des citoyens, des forces de gauche et de l’écologie constituait une alternative solide, innovante et correspondait à une aspiration qui, si elle était encore trop peu connue ou qu’elle a paru audacieuse, n’en a pas moins levé un espoir, notamment dans la jeunesse. Cette espérance ne fait que naître et elle va grandir.

Guy Rebec, Magali Brunel et Philippe Leroy, nos trois élus d’opposition au sein du Conseil Municipal, n’y entreront pas seuls. Ils porteront la voix de l’assemblée populaire et citoyenne et travailleront avec elle à être force de propositions et d’affirmation de nos valeurs pour Toulon. Notre assemblée et, plus largement, la population, seront consultées, écoutées. Nous poursuivrons notre démarche participative avec de nouvelles assemblées et des échanges sur notre plateforme en ligne, citoyens.toulonencommun.org. Dès aujourd’hui, pendant cette période de confinement, nous continuons le travail grâce à des moyens numériques inédits.

Face aux enjeux écologiques et sociaux, nous n’accepterons pas l’immobilisme, le manque d’ambition et les décisions autocratiques. Au contraire, c’est ensemble que nous continuerons à concevoir des réponses appropriées aux urgences sociales et environnementales et aux besoins des Toulonnaises et des Toulonnais.