Conseil municipal du 22 juillet 2022

Vous pouvez ci après télécharger l’ordre du jour et la synthèse du CM et lire l’intervention de Magali Brunel sur les logements sociaux. Pas de vidéo ce mois-ci en l’absence de notre élu-caméraman… et d’après le compte-rendu de La Marseillaise, les élus RN en ont profité pour se lâcher de manière méprisable…

Intervention de Magali Brunel sur la délibération 6-1-01 à propose de la participatin de la ville pour une construction de 30 logements sociaux « Massenet ».

Nous nous réjouissons de voter cette délibération en vue d’une participation de la ville à un projet de construction de logements sociaux par l’intermédiaire de Toulon Habitat Méditerranée. Ce projet signale bien que nous trouvons encore, à Toulon, des mètres carrés pour développer le logement social et augmenter les offres de ce type de logements de notre commune. Nous diminuerons, d’ailleurs, par là même, l’amende lié à la loi SRU que nous payons pour ce déficit. Et surtout nous répondrons à la demande bien légitime de nos concitoyens, familles, femmes seules à élever leurs enfants, retraités aux revenus modestes, qui sont 70% à être éligibles au logement social.

Au-delà de cette orientation que nous saluons, nous souhaitons cependant avancer deux remarques :

  • D’une part, nous constatons que, parallèlement à ce projet, se développent de nombreuses constructions de résidences privées, comme celle encore en travaux à La Palasse et ces projets immobiliers ne comportent aucun logement social. Pourtant ce sont des ensembles importants (75 logements pour la Palasse), et la politique de logement municipal pourrait faire en sorte que ces nouvelles constructions qui souvent flirtent avec les surfaces limites qui contraignent à faire des logements sociaux, puissent en intégrer. Baisser ce taux limite par exemple ?
  • D’autre part, nous ne pouvons que remarquer le contraste entre ces deux projets : d’un côté, les logements non sociaux privés, prévus à la Palasse, le sont sur un terrain qui était classé jardin remarquable. De l’autre, le projet de logement social « Massenet » sur lequel nous délibérons aujourd’hui, est situé entre autoroute et chemin de fer. Ce contraste nous interpelle : comment permettre aux Toulonnais aux moyens modestes de bénéficier eux aussi de lieux arborés et paisibles de notre ville, au lieu de prévoir que leurs logements soient orientés sur les zones dont le privé ne veut pas ? N’est-ce pas à ce prix que l’on peut envisager une mixité sociale à l’échelle de la commune ?

Nous vous remercions de nous préciser à l’occasion de cette délibération, l’orientation de votre politique en matière de logements, en particulier social, car une stratégie de mixité du logement volontariste, nous le savons, est un facteur de cohésion, de sureté publique, et de mixité culturelle.

Ce qu’en a dit Var Matin :

Et la Marseillaise :

Conseil municipal mouvementé à Toulon

Début de conseil municipal toulonnais un peu spécial ce vendredi matin. Après avoir fait l’appel des élus, l’élection du nouveau vingt-deuxième adjoint au maire, forcée par le départ de Yannick Chenevard (Renaissance) nommé rapporteur du budget de la Marine 2023, a bien entamé cette première moitié de séance. Sous le regard du maire de Toulon, Hubert Falco (Horizons), qui a été le premier à glisser son bulletin dans l’urne, Guy Le Berre (DVD), anciennement conseiller municipal délégué a été, sans surprise, l’heureux élu non sans une pointe d’émotion pour son quatrième mandat. Sur les 57 élus votants : sept bulletins blancs et 50 voix en faveur du nouvel adjoint au maire.

De son côté, Josée Massi, désormais ex-deuxième adjoint, est devenue la première ajointe au maire de Toulon sous les applaudissements de ses collègues. « Vous aurez remarqué que chaque élu est monté d’un cran », éclaire Hubert Falco avant de se rasseoir pour enfin poursuivre l’ordre du jour et détailler les propositions.

Les premières à être étudiées, pêle-mêle : l’attribution d’un prix de 500 euros au major de la promotion 2020 de licence générale de l’Université de Toulon, l’adhésion du centre de gestion du Var et la signature de la convention concernant la procédure de médiation préalable obligatoire, sont adoptées sans contestation.

Arrive alors la convention de mandat avec la Métropole Toulon Provence Méditerranée pour les marchés d’exploitation des lots de place et des restaurants sur les plages du Mourillon.

La majorité des élus s’en félicite et une infime partie met en exergue les nuisances nocturnes sur le parking des plages. Ce à quoi le maire Hubert Falco répond : « On a jamais reçu autant de personnes qu’actuellement, 5 millions de voyageurs cette année qui arriveront de la gare. On a pu constater un tapage anormal sur le parking, cela a été signalé. La police et la sécurité privée restent très vigilantes. »

Moment fort, les élus ont validé la participation financière de la ville à Toulon Habitat Méditerranée pour la construction de 30 logements locatifs sociaux dénommés «Massenet». Une décision saluée par l’opposition, notamment Magali Brunel (DVG).

La séance a été marquée par le comportement méprisable et les propos dénués d’humanité et la rhétorique digne d’une cour d’école des élus RN. Amaury Navarranne et Nicolas Koutseff auront raison de la patience du maire de la ville, qui a préféré ne plus leur donner la parole. Afin de clôturer la séance de la manière la plus digne possible.

Merci de partager :