Conseil Métropolitain du 30 septembre, extrait

Un exemple de démocratie à la Métropole

Où l’on voit comment Falco répond à Guy Rebec…

N° 20/09/51 DESIGNATION DES REPRESENTANTS DE LA METROPOLE TOULON PROVENCE MEDITERRANEE AU SEIN DU SYNDICAT MIXTE DE L’ENERGIE DES COMMUNES DU VAR – SYMIELEC VAR 

M. CAVANNA.- Le SYMIELEC ; s’il n’y a pas d’opposition, nous votons à main levée, et vous avez la liste des candidats sur table. 

M. LE PRESIDENT.- Il est malin, Robert, comme il y avait trop de noms à lire, il a mis la liste sur table, et c’est règlementaire. 

M. CAVANNA.- Il y en a 102 !
M. LE PRESIDENT.- Voyez un peu, les juristes ne font pas d’erreurs en principe. Lui n’a jamais fait d’erreur, à la virgule près.

Monsieur Rebec, vous avez la parole.
M. REBEC.- Merci, Monsieur le Président. 

Une remarque générale par rapport à toutes ces désignations : comme son nom l’indique, comme vous l’avez indiqué, ce sont des désignations, mais par exemple, dans cette délibération sur le SYMIELEC qui nous a été remise ce matin, il est noté que cette représentativité est proportionnelle au nombre d’habitants. Bien, mais vous pouvez faire en sorte que ce soit proportionnel aussi aux différentes sensibilités de la population. Cela ne vous ferait pas perdre le pouvoir auquel vous tenez tant, et cela permettrait d’entendre aussi un autre son de cloche, d’autres idées. 

Sur cette délibération particulièrement, Toulon a 15 places et donc vous nommez 15 titulaires de votre majorité et 15 suppléants de votre majorité ; cela fait 30 personnes. Vous pensez qu’avoir nommé un ou deux représentants qui ne seraient pas de votre majorité aurait gêné en quoi que ce soit votre prise de décision ? Autrement dit, il y a la loi, après il y a l’esprit de la loi et il y a un esprit démocratique. Vous pourriez faire beaucoup mieux que de désigner, vous, chacun des maires dans vos communes, systématiquement des représentants dans les collèges, les lycées, toutes les associations, les conseils d’administration, des gens de votre majorité. 

Quand il faut en désigner un, il est tout à fait normal et légitime que vous désigniez quelqu’un de votre majorité, mais quand il y a plusieurs candidats, comme 15 candidats pour le SYMIELEC, pour Toulon, est-ce vraiment utile de tout blinder pour n’entendre qu’une seule voix ? Je vous invite à plus de démocratie la prochaine fois. 

M. LE PRESIDENT.- Monsieur Rebec, la démocratie c’est ce qu’il y a d’essentiel et d’important, la démocratie c’est la république, la démocratie c’est le peuple. 

M. REBEC.- Oui, le peuple est divers. 

Conseil métropolitain – 30 septembre 2020 48 

M. LE PRESIDENT.- Le peuple désigne, vote. Vous parliez de Toulon, « Vous êtes 30 », il a été désigné 50 conseillers. A Toulon, il y a une opposition, et vous en faites partie, vous êtes 3, donc quand on en désigne 30 on en laisse 20 de côté, 20 et 3 de l’opposition. On applique la loi, on applique la démocratie. 

Vous dites « le pouvoir auquel vous tenez tant » ; non, c’est le pouvoir que m’a toujours donné le peuple. Nous venons de nous présenter, et vous et moi, puisque vous étiez tête de liste d’une sensibilité, moi j’étais tête de liste d’une autre sensibilité, les Toulonnais ont choisi, donc on applique la volonté du peuple, la volonté des Toulonnais. 

Quand vous serez à ma place, vous aurez le pouvoir et vous aurez le pouvoir de désigner les membres de votre majorité. Mon rôle n’est pas de faire le jeu de l’opposition, mon rôle est d’appliquer la volonté des Toulonnaises et des Toulonnais qui m’ont donné le pouvoir de gérer dans les règles et les lois leur ville, et ils ne vous l’ont pas donné à vous. Si je vous mets vous, ils vont me dire : « On n’a pas élu M. Rebec, on a élu M. Falco » ! C’est aussi l’esprit de la démocratie. 

Sachez que le pouvoir, personne n’y tient, le pouvoir nous est donné par le peuple et nous tenons à l’appliquer et nous tenons à appliquer la volonté du peuple. Je sais très bien que vous ne vous faites pas d’être dans l’opposition, il va falloir que vous vous y habituiez, cela fait deux fois que vous êtes dans l’opposition. Je vous donne rendez-vous dans six ans, je serai encore candidat, vous serez encore candidat à l’opposition et c’est le peuple qui décidera. Si vous êtes à ma place, vous désignerez votre majorité, comme les maires l’ont fait dans chacune de leur commune. Ce sont les maires qui ont désigné les membres de leur majorité. Il n’y a pas un maire qui a désigné un membre de l’opposition,pourquoi voulez-vous qu’à Toulon je vous désigne, vous ? Faites-vous élire, et je vous désignerai ! Vous ne vous êtes pas fait élire, Monsieur Rebec, je le regrette, non, je ne le regrette pas personnellement… 

La démocratie est faite de majorité et d’opposition. Quand vous êtes dans l’opposition, vous n’êtes pas dans la majorité. La loi demande aux maires de désigner des membres dans ses diverses majorités. 

M. REBEC.- Elle ne l’oblige pas à prendre dans sa majorité.
M. LE PRESIDENT.- Elle ne m’oblige pas non plus à vous désigner, vous. M. REBEC.- Je vous prie de réfléchir encore à ces idées. 

M. LE PRESIDENT.- Je réfléchis, je pense que les conseillers municipaux de ma majorité sont plus capables de travailler dans le sens qu’on souhaite que vous qui êtes dans mon opposition. C’est tout, Monsieur Rebec, cela se passe comme ça dans toutes les communes de France. 

Conseil métropolitain – 30 septembre 2020 49 

Qui est favorable, mes chers collègues ? Qui est défavorable ? Qui s’abstient ? (Vote à main levée) 

POUR : 76
CONTRE : 1 M. REBEC
ABSTENTION : 4 M. BOCCALETTI-M. DURBANO-M. NAVARRANNE 

MME ROUSSEL 

(Adoption à la majorité.) 

C’est adopté. 

Faites-vous élire, Monsieur Rebec, la démocratie c’est beau. 

M. REBEC.- Je crois que vous ne percevez pas vraiment ce qu’est la démocratie, Monsieur Falco, vous ne percevez pas ce qu’est la démocratie, vous avez une conception arithmétique de la démocratie. 

M. LE PRESIDENT.- Cela fait 18 ans que le peuple me fait confiance et vous, on ne vous a jamais fait confiance, parce que ce que vous proposez n’est pas conforme à ce qu’attendent nos citoyens. C’est ça la démocratie, Monsieur Rebec ! 18 ans ! 

M. REBEC.- La démocratie, ce n’est pas l’arithmétique et je vous demande de réfléchir encore à ce que serait une véritable démocratie. 

M. LE PRESIDENT.- Je réfléchis, Monsieur Rebec, et je décide de ne pas désigner M. Rebec, et j’applique la loi ! 

M. REBEC.- Je vois que vous n’avez toujours pas réfléchi depuis que l’on vous a déjà dit cela en Conseil municipal. 

M. LE PRESIDENT.- Cela fait 40 ans qu’on me demande de réfléchir et je ne vous donnerai pas le pouvoir que le peuple ne vous a pas donné. Je ne vous donnerai jamais le pouvoir que le peuple ne vous a pas donné ! Je respecte la volonté du peuple, je suis un bon démocrate. Faites-vous élire, Monsieur Rebec ! Vous ne pouvez pas avoir les pouvoirs de la majorité en ayant fait 7 % de voix dans une élection. Faites une majorité et vous aurez des pouvoirs qui vous permettront d’être présent dans l’exercice de la fonction qui est la nôtre. C’est tout. Avec 7 %, on ne fait pas 50 %, quand même. Vous êtes à votre place, Monsieur Rebec, à la place que vous a donnée le peuple. Vous ne l’avez jamais compris, cela, qu’avec 7 % on ne peut pas faire 50 %. 

Robert on en est à la combien ?
Conseil métropolitain – 30 septembre 2020 50 

M. CAVANNA.- A la 52. 

N° 20/09/52 DESIGNATION D’UN REPRESENTANT DE LA METROPOLE TOULON PROVENCE MEDITERRANEE AU SEIN DE LA COMMISSION CONSULTATIVE PARITAIRE POUR LA TRANSITION ENERGETIQUE – SYMIELEC VAR 

M. CAVANNA.- La Commission consultative paritaire pour la transition énergétique ; s’il n’y a pas d’opposition, nous voterons à main levée… 

M. Le PRESIDENT.- …Venez vous assoir à ma place, Monsieur Rebec, avec vos 7 % ! Il en rêve ! Hé bien, continuez à en rêver, vous allez continuer à rêver longtemps. 

Heureusement que le peuple ne vous a pas élu. Il ne s’est pas trompé, il ne se trompe jamais le peuple. Vous savez, l’électeur est seul dans son isoloir et il ne se trompe pas, va ! 

M. CAVANNA.- S’il n’y a pas d’opposition, nous voterons à main levée… 

M. Le PRESIDENT.- … La preuve, c’est que… (Rires) 

Hé non, mais il y en a assez de se faire traiter d’anti démocrate ! Dans votre propre bureau de vote où vous avez exercé 30 ans, n’avez pas été majoritaire, alors. Cela fait 30 ans qu’ils vous ont vu travailler, dans votre propre bureau de vote à Toulon ! Alors, ça va, les leçons de démocratie, ne m’en donnez pas. 

Allez, la 52, Robert.
M. CAVANNA.- La Commission consultative paritaire.. 

M. Le PRESIDENT.- … On n’est pas des démocrates. (Rires) Vous me donnez une leçon de démocratie ! 

Allez, Robert, la 52. Ah, cela nous détend un peu. M. CAVANNA.- Il s’agit de Gilles VINCENT. 

M. Le PRESIDENT.- On n’est pas démocrate parce que l’on n’a pas désigné M. Rebec à la place de M. Gilles Vincent ! 

Qui est favorable, mes chers collègues ? Qui est défavorable ? Qui s’abstient ? (Vote à main levée) 

POUR : 76
CONTRE : 0
ABSTENTION : 5 M. BOCCALETTI-M. DURBANO-M. NAVARRANNE 

M. REBEC-MME ROUSSEL 

(Adoption à l’unanimité.) 

Elle est adoptée, et je vous en remercie.
Conseil métropolitain – 30 septembre 2020 51 

N° 20/09/53 DESIGNATION DES REPRESENTANTS DE LA METROPOLE TPM A LA COMMISSION DE SUIVI DU SITE DE L’UNITE DE VALORISATION ENERGETIQUE DE TOULON 

M. CAVANNA.- La Commission de suivi du site de l’Unité de valorisation énergétique de Toulon ; s’il n’y a pas d’opposition, nous votons à main levée. 

Nous proposons les candidatures de M. de SAINT-SERNIN et M. BENEVENTI. M. Le PRESIDENT.- Qui est favorable ? Défavorable ? Abstention ?
(Vote à main levée) 

POUR : 76
CONTRE : 0
ABSTENTION : 5 M. BOCCALETTI-M. DURBANO-M. NAVARRANNE 

M. REBEC-MME ROUSSEL 

(Adoption à l’unanimité.) 

C’est adopté. 

N° 20/09/54 DESIGNATION DES REPRESENTANTS DE LA METROPOLE TOULON PROVENCE MEDITERRANEE AU SEIN DE LA COMMISSION CONSULTATIVE DE L’ENVIRONNEMENT SUR L’AEROPORT DE HYERES 

M. CAVANNA.- La Commission consultative de l’environnement sur l’aéroport de Hyères ; s’il n’y a pas d’opposition, nous votons à main levée. 

Sont proposés comme titulaires : M. GIRAN, M. CHENEVARD, M. VINCENT 

Comme suppléants : M. BERNARDI, Mme TURBATTE, M. STASSINOS 

M. Le PRESIDENT.- J’observe ce qui se passe en France et dans les villes où votre sensibilité, elles ne sont pas nombreuses, est aux affaires, il n’y a aucun membre de l’opposition qui sont de ma sensibilité qui sont désignés ! C’est ça la démocratie. Je connais des villes qui n’ont pas ma sensibilité, les miens sont dans l’opposition, ils ne sont pas dans la majorité et s’ils sont dans l’opposition ils ne sont pas désignés, et on n’est pas là à dire au maire qui les désigne, parce qu’il a été élu, parce qu’il a la légitimité : « Vous n’êtes pas démocrate ». Vous ne l’avez jamais compris, ça ! 

Conseil métropolitain – 30 septembre 2020 52 

Qui est favorable ? Défavorable ? Abstention ? (Vote à main levée) 

POUR : 76
CONTRE : 0
ABSTENTION : 5 M. BOCCALETTI-M. DURBANO-M. NAVARRANNE 

M. REBEC-MME ROUSSEL 

(Adoption à l’unanimité.) 

[…]

N° 20/09/77 ELARGISSEMENT DU BOULEVARD JEAN-BAPTISTE ABEL A TOULON A 10 METRES DANS SA PORTION COMPRISE ENTRE LA RUE VICTOR GELU ET L’IMPASSE DE LA BADE – RECOURS A LA PROCEDURE D’EXPROPRIATION POUR CAUSE D’UTILITE PUBLIQUE 

M. GIRAN.- L’élargissement du boulevard Jean-Baptiste Abel à Toulon à 10 mètres, pour améliorer les conditions de circulation, Monsieur le Maire de Toulon, et la procédure d’expropriation peut être envisagée. 

M. Le PRESIDENT.- Il y a sur ce boulevard une courbe très pénalisante qui est située entre les intersections avec la rue Victor Gélu et l’impasse de la Bade et nous voulons, en élargissant cette voie, permettre d’améliorer les conditions de circulation et de stationnement de tous les usagers. C’est un dossier de proximité que propose un maire dans sa commune. Nous essayons d’améliorer la sécurité, le stationnement. C’est la volonté des habitants de ce secteur. Voyez que le maire n’impose pas, le maire écoute et ensuite décide. 

Monsieur Rebec, vous avez la parole. 

M. REBEC.- Merci. 

Je voterai pour cette délibération 77 sur l’élargissement du boulevard Jean-Baptiste Abel. Je suis à nouveau allé voir sur place, pas plus tard qu’hier soir, effectivement il faut élargir ce boulevard à l’endroit où il est trop étroit. Ma seule suggestion, puisque vous allez toucher à ce boulevard qui fait par ailleurs 10 m, qui a des trottoirs des deux côtés, et surtout quand l’élargissement sera réalisé, ne pouvez-vous pas en profiter pour faire, si ce n’est une piste cyclable parce qu’il n’y a pas la largeur, au moins « une » bande cyclable. C’est ma question, c’est ma proposition. 

M. Le PRESIDENT.- On le fait, Monsieur Rebec, chaque fois qu’il est possible de le faire. S’il est possible de le faire, on le fera. Mes chers collègues, je vous fais remarquer que sur la Métropole on a créé quand même 274 kilomètres de pistes cyclables. On le fera comme on l’a fait sur l’ensemble des boulevards de la ville. Effectivement, il n’y a pas de raison qu’on ne le fasse pas s’il est possible de le faire. 

Conseil métropolitain – 30 septembre 2020 68 

Qui est favorable, mes chers collègues, à cette délibération ? Qui est défavorable ? Qui s’abstient ? 

(Vote à main levée) POUR : 80 

CONTRE : 0
ABSTENTION : 1 M. DURBANO (Adoption à l’unanimité.) 

Merci de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *