Propositions sur l’après-confinement

Toulon en Commun poursuit son chemin avec 10 propositions pour répondre aux attentes des Toulonnaises et des Toulonnais pour l’après confinement.

Après-confinement pour Toulon

1-Vers une démocratie exemplaire avec la prise en compte par l’exécutif des propositions constructives des groupes de l’opposition, élus démocratiquement et représentant une partie des toulonnaises et des toulonnais.

2-Vers une réduction des inégalités et la prise en considération des précarités avec la mise en place d’un revenu municipal d’existence.

3-Vers une bienveillance conviviale avec la poursuite et le développement de l’attention portée à ses voisins et aux personnes vulnérables.

4-Vers une mobilité douce et partagée avec la mise en place du concept « ville 30 » afin de réduire les accidents voiture/piéton-vélo, avec la création de zones dites « de rencontre » à proximité des endroits les plus sensibles comme nos écoles et avec la création, même temporaire, de pistes cyclables.

5-Vers plus d’égalité de traitement avec un développement harmonieux des services publics dans tous les quartiers de Toulon et la préservation de l’identité de quartier chère à nos concitoyens.

6-Vers toujours plus de solidarité avec une priorisation des inscriptions, de la crèche aux centres de loisirs, des enfants des professions toujours en première ligne (soignants, enseignants, policiers, gendarmes, agents pénitentiaires, pompiers…) souvent appelés « les premiers de corvées ».

7-Vers une protection optimale des toulonnaises et des toulonnais avec une distribution renouvelée de masques tant que le virus circule.

8-Vers une juste reconnaissance du travail des personnels des SMUR et des SAMU avec notre soutien tout entier afin qu’ils puissent prétendre, comme les soignants des unités Covid-19, à la reconnaissance de la maladie professionnelle et à la prime.

9- Vers une juste reconnaissance du travail des couturières avec notre soutien tout entier au collectif « Bas les Masques ».

10- Vers une juste reconnaissance du travail de tous ceux qui étaient sur le pont en ces temps incertains : tous les fonctionnaires du service public à la française, toutes les petites mains souvent mal rémunérées et pour la plupart, souvent des femmes sans qui notre pays n’aurait pas tenu. La liste est longue et non exhaustive : caissiers, caissières, facteurs, factrices, routiers, routières, livreurs, livreuses, éboueurs, éboueuses, aides à domicile, enseignants, enseignantes, soignants, soignantes, policiers, policières, gendarmes, agents pénitentiaires, pompiers……. MERCI !

Merci de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *