Communiqué de presse pour les pistes cyclables

Ainsi qu’il l’a fait tout au long de la campagne pour les municipales, Toulon en Commun continue de s’engager pour le développement de transports doux et écologiques, pour Toulon et pour la métropole TPM notamment, pour combattre une pollution qui affecte la santé de tous.

Toulon en commun milite pour la création de pistes cyclables avant le déconfinement

Depuis le début du confinement, les organismes responsables[1] de l’évaluation de la qualité de l’air notent une baisse remarquable de la pollution automobile à l’échelle de la région et en particulier, des particules fines, les plus dangereuses.

Aussi, alors que le gouvernement prépare un déconfinement progressif de la population à partir du 11 mai 2020, nous craignons le retour au « tout voiture » et, avec lui, la réapparition de niveaux inquiétants de pollution.  De même, il parait impossible d’envisager un repli sur la voiture dans notre ville qui s’illustre depuis des années par ses bouchons incessants au risque de bloquer totalement toute circulation.

Rappelons-le, les transports en commun doivent être strictement aménagés afin d’éviter tout risque de contamination – ce qui n’est d’ailleurs actuellement pas le cas sur certaines lignes de bus notamment.

Parmi les solutions sanitaires pertinentes face à la crise du Covid, le développement de pistes cyclabes permettrait à la fois, de se déplacer de manière fluide en respectant la distanciation sociale nécessaire ainsi que de lutter contre la pollution.

Article de Var-Matin du jeudi 23 avril 2020

Le réseau cyclable constitue une des solutions d’un déconfinement réussi pour notre ville, à la fois, pour éviter sa saturation et ses problèmes de pollution, pour pallier les difficultés des transports en commun et pour préserver la santé de ces habitants.

À l’instar de plusieurs villes de France, d’Allemagne ou de Colombie (Bogota), les habitants de Toulon sont en droit de revendiquer l’ouverture de nombreuses pistes cyclables, ainsi que la continuité des pistes existantes. Huit associations expertes ont déjà proposé des solutions [2].

D’ores et déjà, une première mesure consisterait, pour faciliter la traversée de Toulon, à développer la piste existante sur l’axe ouest (Castigneau) – est (tronçon débutant à la Rode), avec la création d’une bande cyclable sur l’Avenue de la République.

Le développement du réseau cyclable constitue sans conteste une des solutions pour un déconfinement réussi ; il participera au redémarrage d’une vie sociale et économique pour les Toulonnaises et les Toulonnais. Ce serait, de plus, une opportunité pour notre ville, qui pourrait bénéficier pour cela de l’accompagnement du Ministère de la Transition écologique et solidaire.

Enfin, au-delà de l’engagement de Toulon, il revient à TPM d’organiser sans attendre une concertation avec l’ensemble des parties prenantes, associations et usagers afin de préparer ce plan de déplacement nécessaire à la reprise d’une activité dans un environnement respectueux des niveaux de pollution et de risque sanitaire.


[1]Source : https://www.atmosud.org/

[2] http://lamassecritique.fr/wp/?p=10009

Article de Var Matin du 27 avril 2020
Article de La Marseillaise du 27 avril 2020
Merci de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *